Retour sur l’Atelier des Histoires Populaires du Bugey

Pour les Journées Européennes du Patrimoine, entre-autres a proposé un atelier pour écrire l’Histoire du Bugey du point de vue des femmes, des ouvriers et des étrangers.

échanges et partage pour une histoire populaire du Bugey

A 27, nous avons pu écouter et raconter nos histoires bugistes :

  • des luttes sociales
  • des femmes
  • des étrangers
  • des penseurs et les militant-e-s

 

Parmi ces histoires, nous avons entendu les histoires suivantes :

Le Tanneur

C’est ainsi que j’ai entendu parler des conditions de travail à la tannerie et de ses salariés venus d’Afrique du Nord et de la grande majorité de femmes salariées à la maroquinerie. J’ai découvert la figure de M. Gianinetto, patron paternaliste qui a construit des logements pour ses cadres et à qui il est arrivé d’embaucher un membre de la famille d’un salarié décédé pour assurer une continuité de revenu pour la famille.

Et puis finalement, la vente et la fermeture des usines, après des années de lutte

Les manifestations

J’ai découvert les grandes grèves, les opérations de ville-morte et les occupations d’usines des années 80, pour sauver l’emploi à Pingon, au Tanneur et Céfilac.

 

 

 

 

 

 

Et bien sur, la grande manifestation qui s’est tenue à Belley, puis à Lyon suite à l’élection de Charles Million, ancien maire de Belley, à la présidence de la Région Rhône-Alpes grâce à une alliance avec le Front National.

 

Ainsi que, quelques années plus tard, la mobilisation des Belleysans pour que l’hôpital de Belley, premier employeur de la ville, ne ferme pas.

Les Personnes Illustres

Nous avons parlé de Gertrude Stein, mécène et écrivaine états-unienne, qui a vécu à Billignin, Belley et Culoz.

Nous avons parlé de Charles Fourier, penseur du XIXè siècle, qui s’est inspiré du comportement libertin de ses nièces vivant à Talissieu pour décrire l’amour (libre et jouissif) qui pourrait se pratiquer dans les phalanstères.

Nous avons parlé d’anarchie (saviez-vous que Jules Bonnot, de la Bande à Bonnot, avait fait son service militaire à Belley!?), de militantisme contre le nucléaire, des essais nucléaires, de grandes luttes et de petites victoires….

Et après…?

Ces échanges ont été riches et ont inspiré les participant-e-s à mettre en avant de nouveaux noms de rue pour Belley. Levez la tête et vous verrez le nom de personnages et des dates importantes de notre Histoire populaire!

 

Nous tenons à remercier le Café des Sports pour son accueil ainsi que Abis, Madame Béatrice Vettier de la Société Savante, l’Institut d’Histoire Sociale de la CGT et le Collectif Libertaire de l’Ain pour le partage d’archives et d’histoires.