Bugey-Monde

Bugey-Monde logo projet

Bienvenue sur la page consacrée à notre projet :

Bugey-Monde : le monde n’est pas seulement à habiter mais aussi à inventer

Le Musée éphémère du Bugey-Monde

Le musée éphémère est ouvert jusqu’au 4 juillet 2020, au 19 de la rue Saint-Martin, à Belley (l’ancienne librairie Entre-Parenthèses) et vous y êtes les bienvenu.e.s pour découvrir le lieu et la création cabano-sonore que nous y présentons, pour voir les trois expositions et les trois rencontres à venir, pour proposer une nouvelle idée et contribuer à faire vivre le lieu. Avec comme guide bugeo-mondiale Marie-Anne Chaize !

Vous retrouverez une courte présentation du lieu dans l’émission Carnets de campagne du 6 mars. Parce que Bugey-Monde est même sur France Inter!

Et le programme de tous les événements à venir ci-dessous.

Une création cabano-sonore

J’avoue, je viens d’inventer ce terme pour désigner l’installation que vous pourrez découvrir dans notre Musée éphémère.

Cabano parce qu’il y a une cabane, inspirée des cabanes construites par les Charbonniers (producteurs de charbon de bois) dont beaucoup venaient d’Italie à partir du début du XXe siècle, et métissée. C’est une création de Hélène Léonoard.

Et sonore, parce qu’une fois assis.e dans la cabane, vous pourrez rencontrer, via une création de Fabienne Guedy, 16 habitant.e. de Belley dont vous entendrez les portraits.

J’en profite pour rappeler les permanences d’ouverture : les jeudi et vendredi de 16h30 à 19h30 et le samedi de 9h à 13h.

3 expositions à découvrir

Les Traversées de Mireille Belle, prolongées jusqu’au 30 mai

C’est la première exposition au Musée éphémère et on est ravies parce qu’en plus Mireille Belle nous a conforté dans l’idée d’ouvrir un espace à Belley!

Traumland, de Chloé Colin, du 4 au 20 juin

« Dans ce travail, je cherche à dresser une carte subjective et visuelle de la transmission de l’histoire de ma famille. En utilisant le procédé de photomontage, je brouille les codes entre le documentaire et la fiction, les photographies de famille et les paysages idéalisés de la carte postale »

Pour en savoir plus sur son travail, vous pouvez cliquer ici.

Ce que nous sommes, de Bénédicte de la Taille, du 25 juin au 4 juillet

Originaires du Kosovo, de l’Albanie, de la Côte d’Ivoire, du Nigéria et de la Guinée, plusieurs femmes ont documenté leurs expériences, leur vies quotidiennes, leurs difficultés, et leurs espoirs. Ces femmes nous offrent leurs regards et une autre vision de la migration et de l’asile au féminin : des réalités singulières et multiples et aussi et surtout de moments de joies, de force, de soutien, de maternité, et d’espoir d’un avenir meilleur.

et 3 rencontres déjà prévues (sur inscription sur bugey-monde@entre-autres.org ou par S4S au 0782 46 20 07)

Qu’est ce qui se passe pour les personnes en exil en ce moment? le mercredi 10 juin de 18h à 20h

Partage d’informations françaises et européennes sur les rétentions, les régularisations et les suspensions des demandes d’asile en période de COVID.

Migrations en zone rurale, le vendredi 19 juin de 9h30 à 11h30

Comment ça se passe quand des personnes en exil arrivent en zone rurale et quelles sont à 80 km de la sous-préfecture? On en parle.

Les oiseaux aussi migrent, le samedi 20 juin à 17h00

Sortie à la rencontre des oiseaux migrateurs au Marais de Lavours

Femmes et migrations, le vendredi 26 juin de 9h30 à 11h30, animé par Bénédicte de la Taille

On a souvent l’image de la personne en exil comme un jeune homme seul. Qu’en est-il dans la réalité?

Petit retour sur les grandes lignes du projet

Ce projet a pour objectifs de :

  1. Mettre en lumière l’histoire plurielle du Bugey-Sud et les pratiques culturelles et interculturelles existantes
  2. Offrir des clefs de compréhension sur les migrations
  3. Renforcer une dynamique collective pour imaginer ensemble des solutions partagées pour l’accueil des nouveaux arrivants dans la dignité et le respect des droits

Un travail de recherche

Grâce à la Boutique des sciences de l’Université de Lyon, qui permet à une association de bénéficier d’un travail de recherche universitaire, entre-autres recevra à partir de février 2019 Fanny Miranda Correia, en master 2 de psychologie sociale appliquée (Université Lumière Lyon 2).

Elle aura pour mission de retracer une histoire populaire des migrations du XXeme siècle dans le Bugey-Sud et d’analyser comment ce passé migratoire informe le présent. Il s’agira aussi de recueillir les histoires et les mémoires des migrations du Bugey-Sud et de voir comment elles se tissent au territoire.

Pour en savoir plus sur la Boutique des sciences, c’est ici!

Et après le 30 juillet?

La création cabano-sonore part en itinérance! Si vous souhaitez l’accueillir dans votre lieu, lycée, centre social, musée…, contactez-nous sur bugey-monde@entre-autres.org

Universalisme, multiculturalisme ou communautarisme : comment vivre ensemble ? Formation. Sur les notions d'interculturalité et d'en-commun et sur différents modèles : l’universalisme français ou le « creuset républicain », le multiculturalisme britannique, le « melting pot » américain ou encore le communautarisme belge ou libanais

Les RDV qui ont déjà eu lieu (mais pas au Musée éphémère vu qu’il n’existait pas encore!)

Journée des associations culturelles de Belley, à la salle des fêtes, le samedi 7 septembre : présentation du projet et début d’enquête pour remplir notre carte du Bugey-Monde : où êtes-vous né? où vos parents sont-ils nés? où vos grands-parents sont-ils nés?

carte planisphère Bugey-Monde
Planisphère du Bugey-Monde après la Journée des associations
accueillir
conférence gesticulée
film
Projection du film, en présence de son équipe, le lundi 3 février 2020, à la Maison de Champagne-en-Valromey, en partenariat avec Cinérencontre et Cinébus

Ce projet s’inscrit dans le cadre du projet Frame, Voice, Report! porté par Resacoop et financé par l’Union européenne.

Il a également reçu l’aide financière de la Fondation de France.